Bien prendre les mesures pour changer ses fenêtres.

comment mesurer une fenêtre

Pour changer ses fenêtres ou les poser en neuf, il faut savoir prendre les bonnes mesures. Vous ne pouvez pas vous permettre d’en acheter une plus grande que l’ouverture prévue dans votre mur pour l’accueillir ! Votre méthode va dépendre du type de pose que vous avez choisi. Pour ne plus hésiter, voici quelques conseils indispensables.

Conseil n°1 : Comprendre le vocabulaire utile.

Pour bien prendre ses mesures, il est bon de connaître le vocabulaire « technique » que vous allez rencontrer dans les magasins ou sur les sites de vente en ligne de fenêtres.

  • Le tableau est l’ouverture dans votre mur qui va accueillir votre fenêtre.
  • Il y a quatre murs autour de lui :
  • celui du haut est appelé le linteau,
  • celui du bas l’appui,
  • et les deux murs verticaux qui se présentent de chaque côté.
  • L’encadrement de votre fenêtre se nomme le bâti, le dormant ou le cadre. C’est la partie immobile fixée dans votre mur.
  • Les battants sont les parties mobiles de votre fenêtre, celles que vous ouvrez et fermez. Ils peuvent être au nombre d’un ou deux.

Conseil n°2 : Avoir les bons réflexes.

Quand vous prenez des cotes, il faut toujours les relever en deux ou trois points différents : en haut, au milieu et au bas de la surface à mesurer. Il faut garder le chiffre le plus faible des trois et l’annoncer en millimètres. De plus, selon le fabricant de fenêtres que vous avez choisi, il faut prévoir d’enlever un jeu ou non.

Conseil n°3 : Choisir son type de pose

Il existe plusieurs techniques pour poser une fenêtre. La manière de prendre vos mesures va en dépendre. Elles sont au nombre de quatre.

  • En rénovation par exemple, il se peut que votre ancien bâti (ou cadre) soit en bon état et que vous puissiez le conserver. Dans ce cas, vous aurez uniquement à installer une nouvelle menuiserie. Cette technique de pose est dite de rénovation.

Si tel n’est pas le cas, ou si vous posez en neuf une nouvelle fenêtre, il va falloir choisir votre technique de pose entre trois différentes :

  • celle dite en tunnel se pratique dans l’épaisseur du mur.
  • la pose en applique ou de doublage permet à la fenêtre de se fixer contre le mur intérieur de votre habitation en tenant compte du doublage isolant qui y est prévu.
  • poser sa fenêtre en feuillure encastre le cadre de celle-ci dans la feuillure du mur, c’est-à-dire dans l’entaille réalisée dans la maçonnerie qui accueillait l’ancienne menuiserie.

Conseil n°4 : Comment mesurer une fenêtre sans bâti ?

  • Pour la pose en tunnel, vous relevez la largeur et la hauteur à l’intérieur du tableau (mur à mur).
  • Dans le cas d’une pose en applique, vous allez procéder de même en rajoutant le relevé de l’épaisseur totale de l’isolation intérieure pour pouvoir prévoir la taille des fourrures à installer dans l’épaisseur du mur.
  • Pour la pose en feuillure, la hauteur et la largeur sont également mesurées à l’intérieur du tableau, mais il faut ajouter à cela le repérage de la hauteur, de la largeur de fond de feuillure et sa profondeur.

Conseil n°5 : Effectuer les mesures pour une pose sur un ancien bâti.

Pour une pose en rénovation, il vous faut mesurer la hauteur et la largeur de passage. Ce sont les cotes relevées au plus étroit du cadre en bois de la fenêtre existante.

Dans tous les cas de figure, il vous faudra aussi mesurer la hauteur d’allège. C’est la distance entre le sol et le bas de votre tableau. Elle permet de savoir à quel endroit vous voulez mettre la poignée.

À noter : certains fabricants de fenêtres vous simplifient la tâche. Quoi que vous ayez choisi comme type de pose, la prise de mesure sera la même. De ce fait, vous relevez juste les cotes entre les deux maçonneries et ils se chargent des calculs !