Comment poser sa fenêtre neuve en PVC sur dormant existant ?

changer-fenêtre-sur-dormant-existant

Vous avez choisi des fenêtres en PVC pour la rénovation de votre logement. Elles ont beaucoup d’avantages et leur installation ne nécessite pas forcément les services d’un professionnel. Armez-vous d’une bonne boîte à outils et de votre expérience en bricolage puis suivez ces quelques conseils pour les poser correctement.

Conseil n°1 : Choisir une fenêtre en PVC.

Pour une pose en neuf ou pour la rénovation, les fenêtres en PVC offrent de nombreux atouts. Pas étonnant qu’elles soient les plus fabriquées et commercialisées en France. Ce sont de très bons isolants thermiques et acoustiques et elles proposent un rapport qualité-prix idéal par rapport à d’autres matériaux comme le bois et l’aluminium. De nombreux coloris et formes sont disponibles sur le marché, elles sont faciles d’entretien et recyclables. Vous pouvez les commander sur mesure. Pour cela, veillez à bien prendre celles-ci !

Il ne vous reste plus qu’à vous occuper de leur pose. En voici les étapes.

Conseil n°2 : Décider de poser sa fenêtre en PVC sur le dormant existant.

Si l’encadrement de votre fenêtre est en bon état, vous pouvez poser le nouveau sur celui-ci. Cela va vous permettre de gagner du temps et de faire des économies. N’hésitez pas à faire un diagnostic de l’existant pour être certain qu’une telle installation sera durable et convaincante en matière d’isolation thermique et acoustique.

Conseil n°3 : Tout prévoir avant de poser sa fenêtre.

Pour plus de confort, vous aurez besoin de travailler à deux, surtout si les dimensions de votre fenêtre sont grandes. Pour le reste, préparez votre boîte à outils. Quoiqu’il en soit, il vous faudra un bel équipement : un niveau à bulle et un fil à plomb, une visseuse et des vis, une spatule, une brosse métallique, mais aussi des tasseaux, des cales d’espacement, du joint silicone pour extérieur et du fond de joints.

Conseil n°4 : Préparer le dormant.

Enlevez toute la vieille quincaillerie sur votre ancien dormant, nettoyez-le à la brosse métallique et bouchez les éventuels trous d’évacuation d’eau à l’aide du joint silicone. S’il présente des feuillures, comblez-les avec des tasseaux coupés aux bonnes dimensions. Clouez-les dessus.

Conseil n°5 : Préparer la nouvelle fenêtre.

Déballez votre fenêtre en prenant soin de ne rien abîmer ni rayer. Installez la poignée sur l’ouvrant de service. Puis, démontez ceux-ci et mettez-les de côté pour pouvoir plus facilement manier le cadre.

Conseil n°6 : Installer le cadre de la nouvelle fenêtre.

Posez des cales d’espacement sur le bas de l’ancien dormant et placez-y le cadre de votre nouvelle fenêtre. Ainsi, vous allez pouvoir pour la positionner correctement. À ce stade, vous pouvez prérégler le nouveau cadre grâce aux vérins de réglage.

Conseil n°7 : Régler la fenêtre.

Pour bien régler votre fenêtre, utilisez un niveau à bulle et un fil à plomb. Il faut tout d’abord vérifier le bon équerrage du cadre. Pour cela, mesurez les deux diagonales. Leur longueur doit être identique. C’est une étape très importante. Tout écart risque de provoquer des problème de fonctionnement de vos menuiseries.
Le niveau de la traverse basse et la position des gâches sur le dormant doivent également être contrôlés et ajustés si besoin.

Vous pouvez dès lors visser votre nouveau cadre définitivement dans le dormant à travers les vérins en commençant par les deux vis du haut. Ne le faites pas à fond avant de vérifier à nouveau les niveaux et d’ajuster l’ensemble. Accrochez les ouvrants, puis remesurez et voyez les niveaux.

Conseil n°8 : Faire l’étanchéité et les finitions.

Côté façade, l’étanchéité de votre installation est assurée en plaçant du fond de joint entre l’ancien cadre et le nouveau à l’aide d’une spatule. Sur ce fond de joint, déposez un joint de silicone tout autour de la fenêtre. Ensuite, l’ancien bâti est couvert à l’extérieur par des profils d’habillage en PVC coupés aux bonnes dimensions. N’oubliez pas de laisser un petit intervalle entre celui du bas et le mur. Cela permet de laisser respirer l’ancien cadre.

Puis, placez du joint de finition partout ailleurs. Cache-vis et caches-paumelles sont les derniers éléments à placer.

Voilà, votre fenêtre est installée !

À noter : si votre ancien encadrement est en bois, prévoyez un traitement insecticide avant d’y poser votre nouvelle fenêtre.