Quel vitrage pour sécuriser mes fenêtres ?

sécurité-du-vitrage

Vous rénovez ou construisez votre logement ? Si vous devez changer vos fenêtres, en plus de leurs performances acoustiques et thermiques, pensez à vous renseigner sur la sécurité du vitrage. Que vous habitiez un appartement en rez-de-chaussée ou une maison, ce sont des points sensibles qui peuvent être forcés par des cambrioleurs. Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour bien s’équiper.

Conseil n°1 : Faire la différence entre simple, double et triple vitrages.

Il existe trois types de vitrage : le simple, le double ou le triple.

  • On utilise de moins en moins le simple vitrage. Une seule lame de verre épaisse de 4 à 6 mm le compose. Il est très peu isolant et résistant contrairement aux deux autres.
  • Le double vitrage est constitué de 3 couches : deux lames de verres séparées par une lame d’air ou de gaz (argon) qui est très bon isolant. L’épaisseur de chaque élément dépend de la qualité de la fenêtre. Les modèles les plus répandus sont notés 4/12/4 ou 4/16/4. Cela signifie qu’il y a une épaisseur de 4 mm de verre de part et d’autre de 12 ou 16 mm d’air ou de gaz. L’ensemble fait donc 20 ou 24 mm d’épaisseur.
  • Le triple vitrage bénéficie de trois épaisseurs de verre séparées par deux couches d’air. Vous pouvez en trouver de 32 mm d’épaisseur (4/10/4/10/4) et de 36 mm (4/12/4/12/4).

 Conseil n°2 : Se décider pour un double vitrage ou un triple vitrage ?

Le double vitrage est à privilégier dans à peu près toutes les situations. Il est la norme pour la rénovation, mais aussi pour les constructions neuves. Il est important de le choisir de qualité et équipé d’une menuiserie résistante et performante. Le PVC est pour cela idéal.

Le triple vitrage n’est pas forcément plus solide et il présente des caractéristiques particulières qui peuvent ne pas convenir à vos besoins. En effet, il est beaucoup plus lourd que le double vitrage et exige donc une menuiserie adaptée. Par ailleurs, il transmet moins bien le soleil et limite ainsi l’entrée de la chaleur dans l’habitation en hiver. De ce fait, vous pouvez en équiper des fenêtres situées plein nord par exemple. Autre inconvénient de taille, il est beaucoup plus cher.

Conseil n°3 : Opter pour un vitrage feuilleté.

Il existe un type de double vitrage qui est dit feuilleté. Il est résistant aux chocs et aux tentatives de cambriolage. Deux ou plusieurs feuilles de verre assemblées entre elles par des films plastiques (PVB) le composent. Elles maintiennent le vitrage en place en cas de bris de glace. Plus le nombre de ces derniers est élevé, plus le vitrage supporte les chocs. Ainsi, il garantit donc votre sécurité en limitant les risques de blessures. Mais il permet surtout de retarder les tentatives d’effraction, car il est dissuasif. Un simple ou double vitrage ordinaire résiste 30 secondes à une tentative d’effraction. Un double vitrage feuilleté tient autour de 3 min !

Conseil n°4 : Choisir entre sécurité du vitrage ou isolation ?

Vous n’aurez plus à faire le choix entre sécurité et performance thermique et acoustique. Une fenêtre ou une porte vitrée en double vitrage de qualité répond à tous ces critères. Pour disposer d’un rapport qualité-prix optimal, opter pour du PVC est la solution. Ce matériau vous assure la meilleure isolation thermique et acoustique du marché, tout en étant très résistant et durable !

À noter : pour améliorer la sécurité de vos fenêtres, il faut penser à installer des volets. Des volets roulants sont très résistants, mais si vous préférez des volets battants vous pouvez les équiper d’un verrou, d’une barre de sécurité ou d’une espagnolette pour ceux en PVC. De nombreuses autres options existent : un entrebâilleur qui permet de laisser la fenêtre entre-ouverte en empêchant son ouverture, une grille de sécurité, une gâche anti-dégondage, etc. Veillez aussi à vous assurer de la qualité de la quincaillerie de vos fenêtres (gonds, vis, etc.).

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.