Une motorisation radio ou filaire pour vos volets roulants ?

motorisation volet roulant

C’est décidé, vous ne voulez plus tourner la manivelle soir et matin ! Il vous faut des volets roulants motorisés. Mais quelle technologie allez-vous choisir ? Avec ou sans fil, avec télécommande ou programmateur ?

Conseil n°1 : Opter pour le confort et la sécurité.

Les motorisations des volets roulants ont bien évolué depuis quelques années. Ils sont plus silencieux, solides et permettent de surcroit une sécurisation renforcée de votre logement. En effet, selon les modèles, ils arrêtent la course de vos volets en cas de détection d’obstacle ou en cas de gel.
Vous pouvez aussi les équiper d’inverseurs ou contacteurs à clés. Il s’agit d’un boitier qui commande l’ouverture ou la fermeture des volets de l’extérieur avec un simple tour de clé. Il se place à l’extérieur du bâtiment et offre une sécurisation accrue du lieu en permettant l’accès aux seules personnes autorisées. C’est une solution installée dans beaucoup de locaux commerciaux.

Conseil n°2 : Adopter la motorisation filaire.

 Avec la motorisation filaire, vous allez piloter vos volets à l’aide d’un ou plusieurs interrupteurs muraux encastrés ou posés en saillie. Plusieurs modèles existent :

  • Les standards proposent une simple commande haut et bas pour monter et descendre vos volets.
  • Les interrupteurs plus haut de gamme peuvent offrir un système centralisé avec un bouton central de commande, une horloge de programmation, etc.

Conseil n°3 : Choisir une motorisation radio-télécommandée.

La motorisation radio-télécommandée vous permet de piloter à distance vos volets roulants à l’aide d’une télécommande. Très pratique et confortable, cette dernière peut commander un ou plusieurs de vos volets ou bien plusieurs appareils disposant de la même technologie radio. Elle peut être programmable. Pour assurer votre sécurité et éviter le piratage, ces systèmes sont à fréquence hertzienne plutôt que Wi-fi ou IP. Quand les smartphones et les tablettes peuvent se substituer à la télécommande, la communication se fait donc par des applications.

Conseil n°4 : Faire le bon choix.

Plusieurs critères sont à prendre en compte.

  • Tout d’abord votre budget. Le moteur filaire est plus accessible que le radio-télécommandé. Par ailleurs, vous allez faire de petites économies de piles sans télécommande !
  • Se décider pour une motorisation radio télécommandée préserve vos murs ! En effet, il faut réaliser des saignées ou des goulottes dans ces derniers pour cacher les fils qui raccordent votre moteur et les interrupteurs muraux au réseau électrique. C’est notamment pour cette raison que la motorisation sans fil est plus répandue dans la rénovation et la filaire dans les constructions neuves et dans les locaux commerciaux et d’entreprise. Les aménagements de sécurité, dont les volets roulants automatiques sont une des pièces essentielles, y sont prévus dès l’aménagement.
  • Si vous comptez développer l’équipement domotique de votre maison, optez pour la solution sans fil.

À noter : si vous avez déjà une motorisation filaire pour vos volets, mais que vous rêvez de les piloter à distance, il existe une solution ! C’est le récepteur encastrable. Il s’installe derrière l’inverseur de vos interrupteurs existants et permet de les commander à distance grâce à une télécommande et à son récepteur radio intégré. C’est idéal pour la modernisation d’une installation !

 

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.