6 conseils pour poser des volets battants.

pose volets battants

Persiennés, dauphinois, à barres et écharpe, les volets battants donnent du cachet à une façade, mais pas seulement. En complémentarité de fenêtres de qualité, ils vous permettent de bénéficier d’un surcroît de sécurité et d’une meilleure isolation thermique et phonique. Si vous devez les remplacer ou en installer pour la première fois, voici une méthode en 5 points pour ne pas commettre d’erreurs !

Conseil n°1 : Mesurer ses fenêtres.

Avant tout, vous devez mesurer vos fenêtres. C’est l’étape la plus importante de l’installation de vos volets battants, surtout si vous les commandez faits sur mesure. Il y a deux cas de figure.

– Soit vous remplacez un volet existant et dans ce cas, des gonds sont surement déjà fixés au mur. Vous aurez besoin de connaître la cote de ces derniers. Prenez alors les mesures sous le linteau jusqu’à la face d’appui des 3 gonds.
Vous pouvez aussi opter pour le principe du précadre qui est fort pratique en rénovation. Commandé aux dimensions du tableau de votre fenêtre, il recouvre les anciens gonds et évite le scellement des nouveaux.

– Soit c’est la première fois que vous installez un volet battant à votre fenêtre, vos mesures doivent être prises sur le mur sans retirer de jeux (dans le cas d’une commande chez nous, un jeu sera prévu par rapport aux cotes communiquées). Là aussi, vous pouvez opter pour un précadre ou sinon fixer vos gonds dans le tableau.

Conseil n°2 : Choisir ses volets battants.

De nombreux modèles de volets battants existent.

– Pour un esprit rustique, vous pouvez opter pour ceux à contre-pentures.

– Pour donner un charme traditionnel à votre façade, tournez-vous vers des volets battants à barres et écharpe ou de style dauphinois.

– Si vous avez des envies de Sud, un volet à persienne est idéal.

Vient ensuite la sélection du matériau. Le PVC a l’avantage de proposer un très bon rapport qualité-prix. Il est très isolant, résistant et facile d’entretien.

Concernant la couleur de vos futurs volets, vous aurez l’embarras du choix. Veillez cependant à faire une déclaration de travaux préalable s’ils modifient l’aspect de votre façade. Il est judicieux également de les harmoniser avec la couleur de vos fenêtres.

Conseil n°3 : Caler ses volets.

Vous avez commandé vos volets aux bonnes dimensions ? Il faut désormais les « tester » sur votre tableau pour repérer les points de fixation des gonds. Pour cela, maintenez-les en position fermée sur le tableau grâce aux cales fournies. À défaut, vous pouvez utiliser des petits tasseaux en bois. Vérifiez que le jeu entre le tableau et les volets est le même partout.

Conseil n°4 : Fixer les gonds.

– Si les gonds sont déjà là, positionnez vos pentures dessus et mettez ces dernières à niveaux pour repérer les trous qu’il va falloir faire pour les fixer aux volets.

– Si les gonds sont à installer, vous pouvez utiliser un gabarit de perçage qui va vous faciliter la tâche. Calez vos pentures comme vues précédemment et placez les gabarits sous chacune d’elles. Percez ensuite à l’aide d’un foret de diamètre 16 pour des gonds à scellement chimique et au diamètre de la cheville pour des gonds à visser. Puis, retirez chaque gabarit et les vantaux et vissez ou scellez vos gonds. Le gond à visser exige que vous fassiez un ciment pour le sceller, ceux à scellement chimique requièrent une cheville spéciale et un pistolet extrudeur injectant la résine.

Conseil n°5 : Fixer ses volets.

Avant de fixer vos nouveaux volets battants sur les gonds, vous aurez pris soin d’y fixer les pentures et contre-pentures à l’aide d’une perceuse. Vous pourrez alors les repositionner (en respectant le temps de séchage du ciment ou de la résine) et en vérifier le bon fonctionnement. Pour leur donner un charme supplémentaire, une espagnolette peut être installée. Elle en permet la fermeture grâce à un axe pivotant et à une poignée basculante.

Conseil n°6 : Installer les arrêts de volet.

Les arrêts de vos volets vont les bloquer en position ouverte et fermée. Les arrêts marseillais vont éviter d’abimer votre façade lors de leur ouverture et les maintenir ouverts. Tracez leurs repères de fixation avant de percer. Ils se placent tous au tiers de la largeur de chaque vantail.
Prenez garde de les installer assez décollés du mur pour pouvoir y glisser le volet.

À noter : le choix du type de gonds, à sceller ou à visser, dépend de la nature de votre mur et du poids des volets. Dans un mur en brique ou en maçonnerie, un gond à visser convient ainsi parfaitement. Cependant, le scellement chimique est bien plus rapide, évite le risque de déviation de trou. Il est adapté à toutes les situations.