Dois-je choisir des volets roulants ou battants ?

volets roulants ou battants

Vous hésitez entre des volets roulants ou battants. Au-delà de leurs différences esthétiques évidentes, plusieurs critères sont à prendre en compte. Voici quelques conseils qui vont vous aider à vous décider.

Conseil n°1 : Se renseigner sur la faisabilité de votre projet.

Installer en neuf ou changer ses volets implique souvent de modifier l’aspect extérieur du bâtiment. Avant d’acheter un modèle précis, renseignez-vous auprès des autorités compétentes.

  • Si vous habitez une maison, vous devez faire une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie. Attention également aux coloris que vous allez choisir. Les règles d’urbanisme de votre commune peuvent vous en imposer un, ou vous en interdire d’autres. Officiellement, vous obtiendrez une réponse au bout d’un mois. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez considérer que vos travaux sont autorisés.
  • Si vous résidez dans un appartement, voyez avec votre copropriété ce que vous avez le droit d’installer. Vous devez respecter l’esthétique de la façade.

Conseil n°2 : Opter pour l’ouverture la plus pratique.

Le volet roulant se ferme de l’intérieur. Il prend très peu de place et il est de ce fait conseillé pour de grandes ouvertures (plus de 2,50 mètres). À manivelle, à sangle ou à tirage direct, vous pouvez le manipuler sans avoir à sortir de chez vous. Par ailleurs, il est simple de le motoriser pour plus de confort. Il existe des motorisations filaires ou radio. De plus, vous pouvez le relier à votre domotique et être commandé à distance.

Actionner un volet battant est encore plus rapide si cela ne vous dérange pas d’ouvrir votre fenêtre pour le faire et de vous pencher. Il peut également être motorisé grâce à un système électrique ou solaire. L’installation est toutefois assez couteuse.

Votre choix dépendra donc de votre budget et de votre envie, ou capacité à ouvrir ou non des volets manuellement.

Conseil n°3 : Préférez la durabilité.

Un volet battant non motorisé est robuste. Dépourvu de mécanismes, il y a très peu de risque qu’il se casse ou s’use trop rapidement. Il est très fiable. Si vous le choisissez en plus dans un matériau résistant, vous n’aurez rien à faire pendant de nombreuses années. Pour cela, le PVC est une bonne option. Il est très facile d’entretien et durable. Attention toutefois aux premiers prix !

Conseil n°4 : Adopter la solution la plus sûre.

Volets roulants ou battants, les deux proposent de bons niveaux de sécurité s’ils sont de qualité. Cependant, le premier présente la meilleure garantie, car il est la plupart du temps équipé d’un système anti-arrachement ou d’un bloqueur qui empêche le tablier d’être soulevé. Si vous choisissez un volet battant, les modèles pleins ou à barres et écharpe sont plus surs que les persiennés. Tout dépend également du matériau sélectionné et des accessoires que vous pourrez ajouter pour en renforcer la résistance (espagnolette, verrous, barres de sécurité, etc.).

Conseil n°5 : Privilégier la performance thermique.

Des volets battants de qualité sont de bons isolants surtout quand ils sont pleins. En bois ou en PVC, ils sont plus performants que l’aluminium. En PVC, vous avez la garantie d’un très bon rapport qualité-prix.

Toutefois, le volet roulant est le champion toutes catégories de l’isolation thermique. Bien entendu, votre volet doit ici également être de qualité pour être efficace.

Conseil n°6 : Choisir un style.

Le volet roulant ouvert ne se voit pas… Si vous aimez que vos fenêtres soient habillées en façade et que de beaux coloris embellissent celle-ci, le volet battant s’impose. Il existe un grand choix de modèles, de matériaux et de couleurs. Volet battant persienné, semi-persienné, à contre-penture, dauphinois, à barres et écharpe, tous les styles sont possibles ! Pour un effet harmonieux, vous pouvez les accorder avec l’ensemble de vos menuiseries : fenêtres, porte d’entrée, portail, etc.

À noter : vous ne pouvez plus bénéficier d’un crédit d’impôt pour vos nouveaux volets. Le modèle isolant en est exclu depuis le 1er janvier 2018.